Soutien à la filière bois

Approvisionnement bois

Le bois énergie, énergie locale et renouvelable, contribue la transition énergétique dans laquelle est engagé notre territoire en occupant une part croissante du mix énergétique du réseau de chaleur de Grenoble-Alpes Métropole. C’est le 1er combustible le plus utilisé (après les déchets ménagers) dans le mix énergétique du chauffage urbain de Grenoble-Alpes Métropole car il présente l’avantage d’être local et renouvelable.

Développement d'une filière bois responsable

Dans le cadre d’une stratégie de verdissement de son mix énergétique pour atteindre 100 % d’EnR&R en 2033, la Compagnie de Chauffage développe et structure sa filière d’approvisionnement bois, comme pour chacune des énergies entrantes dans le mix énergétique du réseau de chauffage urbain, autour de trois axes :

  1. la sécurisation de l’approvisionnement afin de garantir la continuité de service en multipliant les fournisseurs ;
  2. le développement des ressources locales pour minimiser les transports ;
  3. l’optimisation des prix par une mise en concurrence afin d’offrir une chaleur à un coût acceptable pour nos usagers.

Évolution de la consommation du bois dans l'entreprise

Les tonnages prévisionnels de bois consommés en 2020-2021 s’élèvent à 160 000 tonnes :

  • Tonnage site Poterne : 55 000 tonnes
  • Tonnage site Villeneuve : 40 000 tonnes
  • Tonnage site Biomax : 65 000 tonnes
Évolution du tonnage de bois consommé cf DSP CU
 

Stratégie d'approvisionnement privilégiant les ressources locales

L'approvisionnement en circuit court

Le réseau de Chauffage Urbain de la Métropole grenobloise collabore avec des partenaires publics et privés locaux, pour satisfaire ses besoins en bois-énergie. La totalité de ce bois provient de la région puisque la distance moyenne d’approvisionnement est de  60 kilomètres autour de Grenoble (100 kilomètres maximum). L’approvisionnement s’effectue principalement en Isère et dans les départements limitrophes. La Compagnie de Chauffage veille à la légalité du bois dans ses achats et à l’application des  bonnes pratiques dans l’exploitation  des forêts, et privilégie l’origine des bois issus des forêts durablement gérées, c’est-à-dire des forêts bénéficiant par exemple des certifications PEFC.

 

Cette démarche réduit fortement l’impact écologique du transport du bois, favorise l’économie locale et contribue à une gestion durable de la ressource.Cette démarche réduit fortement l’impact écologique du transport du bois, favorise l’économie locale et contribue à une gestion durable de la ressource.

Chiffres clés

  • 1994 : introduction de la biomasse dans notre mix énergétique (ambition 87 % d’ENR&R en 2022 et 100 % en 2033)
  • Approvisionnement local : tous nos fournisseurs de bois se situent à moins de 100 km de Grenoble
  • Près de 40% du mix énergétique du chauffage urbain en 2020-2021
  • 160 000 tonnes de bois consommées sur la saison 2020-2021
  • La surface forestière en France est en croissance ; elle représentait près de 9 millions d’hectares en 1830 et plus de 16 millions aujourd’hui et a doublé en 200 ans. 
  • Surface forestière iséroise : 298 000 ha soit 38% de la surface
  • Plateforme de Goncelin de 26 000 m² qui permet de traiter aujourd’hui près de 20 000 tonnes de bois et sécurise ainsi une part de l’approvisionnement et le séchage du bois-énergie
  • Source majeure d’énergie renouvelable et locale pour la chaleur et l’électricité, non émettrice de CO2 fossile, créatrice d’emplois et participant à l’entretien de la forêt
  • 10 000 T de bois forestiers valorisé en énergie génère 6 à 8 équivalents temps plein
  • Divise par 1000 la pollution de l’air aux particules si on le compare à un foyer bois ouvert