30 millions d'€ de soutien de la BEI

Nous connaître

30 millions d'€ de soutien de la BEI

L’ambition de la Compagnie de Chauffage est soutenue par la BEI à hauteur de 30 millions d'euros.

La Banque Européenne d’Investissement accompagne la Compagnie de Chauffage dans le développement du réseau de chaleur de la Métropole grenobloise.

Le Conseil d’Administration de la BEI (Banque Européenne d’Investissement) vient de donner son accord pour accompagner le développement du réseau de chauffage urbain de Grenoble-Alpes Métropole, à travers un prêt de 30 M€ accordé à la Compagnie de Chauffage, gestionnaire de ce réseau. Cette somme vient financer des travaux de modernisation et de développement du réseau.

L’ambition de la Compagnie de Chauffage, aux côtés de la Métropole grenobloise, est ainsi soutenue par la BEI
Pour la Compagnie de Chauffage, ce financement atteste de la qualité technique de son projet et de la pertinence de son modèle économique. Il conforte ses engagements en faveur du réseau de chauffage urbain qu’elle exploite en lui permettant de sécuriser les conditions de financement des investissements sur lesquels elle s’est engagée.

C’est aussi la pertinence de la politique énergétique du territoire de Grenoble-Alpes Métropole qui est ainsi reconnue.

Le soutien de la BEI est accordé sans demande de garantie auprès de Grenoble-Alpes Métropole. Il constitue un signal fort à destination des autres établissements financiers qui seront appelés pour compléter les besoins de financement du chauffage urbain dans les années à venir.

Une stratégie de développement basée sur les énergies renouvelables
Le projet de développement du réseau de chauffage urbain de la Compagnie de Chauffage s’appuie sur un programme d'investissement dont la majorité est étalée sur les cinq premières années de la délégation et qui sera ainsi financée à hauteur de 50 % par la BEI. Ces investissements portent sur l'extension et la modernisation du réseau de distribution (69 % du coût du projet) ainsi que sur des améliorations de la capacité de production (25 % du coût du projet) afin d’accroître l'efficacité énergétique, de développer l'utilisation de ressources renouvelables et de réduire les émissions de CO2 sur le territoire. Pour cela, le réseau de Chauffage Urbain de Grenoble-Alpes Métropole s’appuie sur une stratégie de verdissement de son mix énergétique.

Aujourd’hui composé à 71 % d’énergies renouvelables et de récupération (déchets urbains, biomasse, etc.), il s’élèvera à 87 % en 2022, avec pour objectif d’atteindre 100 % en 2033.

Des réseaux de chaleur intelligents pour réduire les gaz à effet de serre
Des investissements dans le numérique et les systèmes d’information vont également permettre de poursuivre le développement du réseau de chaleur en optimisant son fonctionnement.

Avec un mix énergétique écologiquement vertueux, un fonctionnement optimisé, des systèmes de traitement de fumées parmi les plus performants, le chauffage urbain permet d’améliorer le bilan environnemental du territoire. Le remplacement, par le chauffage urbain, de chaudières individuelles et collectives de chauffage à combustible fossile, dans les bâtiments résidentiels et publics, agit ainsi fortement sur la réduction des émissions de CO2 et des autres polluants atmosphériques.

L’énergie, un secteur crucial pour l’économie européenne
A travers le FEIS (le Fond Européen pour les Investissements Stratégiques), la BEI apporte des financements à des investissements stratégiques dans des domaines clés tels que les infrastructures, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la recherche et l’innovation, l’environnement, l’agriculture, les technologies numériques, l’éducation, la santé et les projets à vocation sociale. Le projet de la Compagnie de Chauffage s’intègre précisément dans le cadre des actions climatiques prioritaires soutenues par le FEIS.